ALPS EPIC / INFORMATIONS COVID

Vous êtes nombreux à nous interroger sur la situation sanitaire actuelle en France et les conséquences sur l’organisation de l’évènement Alps Epic.

Voici quelques éléments pour vous répondre mis à jour très régulièrement :

version du 23/03/2021 :

Ce dont nous sommes sûrs aujourd’hui… les éléments officiels :

  • L’organisation de compétitions pour les sportifs de haut niveau est déjà possible. 
  • A ce jour, ces compétitions doivent avoir lieu à huit clos (pas de public)
  • Ce type de manifestation implique de déposer officiellement en préfecture un formulaire Covid présentant un protocole sanitaire renforcé et adapté à la situation du moment.
  • Ce type de manifestation implique d’empêcher tout regroupement prolongé de plus de 6 personnes.
  • L’évènement Alps Epic n’est pas une épreuve de masse (jauge maximale 400 pers) et le public n’est pas nombreux. Ces 2 éléments facilitent grandement l’organisation de l’épreuve dans de bonnes conditions avec une adaptation possible.
  • L’équipe Alps Epic bénéficie de l’expérience de l’an passé (2020) puisque nous avons été une des rares épreuves qui a eu lieu grâce à la mise en place d’une procédure sanitaire adaptée.
  • Les services publics de santé, les fédérations sportives etc… bénéficient de l’expérience de l’an passé permettant de s’adapter et mieux anticiper la situation par rapport à l’an passé où tout était nouveau.
  • A ce jour, seuls certains services ne pourront pas être fournis comme d’habitude et en particulier les repas qui doivent être organisés sur le principe du “à emporter”.

Ce que nous pensons (mais qui n’est pas officiel) :

  • Malgré la situation de certaines régions, nous pensons que la situation va s’améliorer courant avril grâce aux mesures mises en place et le déploiement de la vaccination.
  • Ceci devrait permettre rapidement d’ouvrir les manifestations sportives à tout sportif amateur.
  • Il y’a très peu de chance que notre événement ne puisse avoir lieu (nous rappelons encore une fois qu’il a eu lieu l’an passé malgré le peu de recul sur la question covid)
  • Nous risquons cependant de devoir mettre en place un protocole à minima très proche de celui de l’an passé ou demandant de se présenter avec un test négatif pour ceux qui ne sont pas vaccinés.

Les sources d’informations officielles :

Menu